Storchenwiege Echarpe porte bebes Saumon Louise abricot 100% coton

Cosmétique bio au Monde du Bio Monde Bio in English

recherche cosmétique bio

Accueil » Produits Bébé et enfants bio » Linge 100% coton bio » Portage bébés » Storchenwiege Echarpe porte bébés Saumon Louise abricot 100% coton biologique 4.60m
Storchenwiege Echarpe porte bébés Saumon Louise abricot 100% coton biologique 4.60m

Storchenwiege Echarpe porte bébés Saumon Louise abricot 100% coton biologique 4.60m

Prix 89,90 €

Quantité :   
TOTAL :


livraison prévue :
Mercredi 06 Août


Paiement sécurisé
Disponibilité En stock
Contenance 500 gr
Note Aucune note donnée
Ref STOSAUM46

Linge 100% coton bio Storchenwiege : Echarpe porte bébés Saumon Louise abricot 100% coton biologique 4.60m

Marque: Storchenwiege

L'écharpe porte bébé est le porte bébé le plus universel ajustable à chaque enfant et chaque porteur, offrant la possibilité de porter dans toutes les positions, elle vous accompagne de la naissance jusqu'à trois, quatre ans. Une
fois le petit coup de main pris, vous ne saurez bientôt plus vous en passer.
Le bonheur de porter ....
Quel bonheur de porter son enfant, d'être en contact lui, d'apprendre à le connaître, de le comprendre, de grandir avec lui, de le faire participer à la vie quotidienne, de pouvoir et savoir répondre à ses besoins, de prendre confiance en ses capacités de parent

et d'être porté
Quel bonheur de se sentir rassuré, compris, de pouvoir découvrir le monde en toute sécurité, blotti contre un être cher

Nous vous proposons des porte bébés qui vous permettent de porter votre bébé et même les plus grands avec plaisir. Ils respectent l'évolution morphologique de l'enfant (soutenir le dos tout en permettant de s'arrondir, jambes pliées en position « grenouille ») et offrent un grand confort à l'utilisateur. Chaque porte bébé a ses avantages, à vous de choisir selon vos envies.

Bébé bien porté, bébé bien portant

Un bébé porté est un bébé rassuré. Pas seulement rassuré par la présence et la chaleur d'une personne familière, mais également intégré dans la vie quotidienne. Contrairement aux bébés qui passent la plupart du temps dans un lit ou un landau, un bébé porté reçoit beaucoup plus de stimulations naturelles qui favorisent le bon développement du cerveau, tout en étant protégé.
Le bébé peut participer activement à la vie: il observe, communique, sent les odeurs de la cuisine, le vent dans le visage, le rythme cardiaque rassurant de la personne qui le porte.
La distance entre la tête de la personne qui porte et le bébé est de 20 30 cm environ, distance idéale qui permet au bébé de visualiser le visage de la personne dès les premiers jours, quand sa vue n'est pas encore complètement développée.
Il n'y a pas de risque de surstimulation, car le bébé peut s'assoupir tranquillement et en toute confiance sur la personne qui le porte et "digérer" toutes ces observations et découvertes.

Pendant le portage, plusieurs sens sont stimulés:

Sens du toucher

Le sens du toucher est un des sens les plus importants pour le dévelopement du bébé, car contrairement aux autres sens, celui est déjà bien opérationnel. Le contact corporel peau à peau signale la présence d'un être familier.
Des études scientifiques ont prouvées les bienfaits du massage et du toucher. Lors des expériences avec des bébés prématurés qui étaient régulièrement massés pendant deux semaines (des massages courts, mais fréquents, env. 45 min/jour) on a constaté que ces enfants prenaient deux fois plus de poids avec la même quantité de nourriture que le groupe témoin. On a également observé, que ces enfants étaient plus éveillés, savaient mieux s'orienter dans leur environnement et se calmaient donc plus vite ("capacité d'autorégulation").
On a constaté que les bébés massés pouvaient rentrer à la maison environ une semaine plus tôt que le groupe témoin, que la bonne croissance continuait ensuite et qu'ils étaient mieux acceuillis par leur parents. (Field, Tiffany M. / Schanberg, Saul M. / Scafidi, Frank / Bower, Charles R./ Vega Lahr, Nitza / Garcia R. / Nystrom, Jerom / Kuhn, Cynthhia M.: Tactile/kinesthetic stimulation effects on preterm neonates", Pediatrics, 77, 1986, p.654 658)
Ces phénomènes ont été confirmés par des études sur l'activité du métabolisme. Les sensations tactiles intenses favorisent la sécrétion de certains substances du corps, favorisant ainsi une meilleure assimilation de la nourriture prise. En plus il a été démontré, que les bébés massés sont moins assujétis au stress. On peut dire que les sensations tactiles sont de la nourriture pour l'âme qui se mesure vraiment en grammes!
Une des observations les plus remarquables dans les études sur le portage est le fait, que les bébés portés (portés en plus de la prise dans les bras habituelle) crient beaucoup moins dans la journée et se calment plus facilement. Les câlins, excès de câlins, aussi bien que les massages contribuent à développer une conscience du corps et une image positive de son corps, ce qui est important pour le future adolescent.

Sens visuel

Un bébé porté profite d'une place privilégiée auprès du porteur. La distance entre la tête du porteur et du bébé correspond juste au champs de vision du nouveau né (environ 30cm). Un bébé en poussette qui se trouve loin du corps de ses adultes peut seulement soupçonner la silhouette des parents ou les voir quand ils se penchent au dessus de la poussette. Si cela constitue la principale occupation pendant les premières semaines et mois de vie, peut être interrompu par quelques câlins ou des petites tétées, il n'est pas étonnant qu'un bébé exprime son insatisfaction et son désaccord.

Sensation du mouvement et de l'équilibre

Un bébé porté ressent tous les mouvements du porteur, son sens de l'équilibre (vestibulaire), du mouvement ainsi que l'aperçu de son propre corps sont stimulés. Souvent nous, adultes, ne nous apercevons plus des stimulations de ces sens et notre conception des sens se limite souvent aux sens "classiques": ouïe, odorat, goût, vue et toucher, et pourtant, le sens de l'équilibre est un des premiers à fonctionner et se forme déjà vers 6 8 semaines in utéro.

Comme le toucher, le mouvement rassure le bébé qu'il n'est pas seul.

Développement du cerveau
Nous savons aujourd'hui que le cerveau forme des liaisons en fonction des stimulations reçus (p.e. entraînement, pratique d'un instrument) et que ce réseau devient de plus en plus dense quand la stimulation est répétée souvent.

La structuration et l'intégration dans le cerveau des stimulations reçues par les différentes parties du cerveau permet à un individu de réagir aux stimulations de son environnement de façon contrôlé et coordonné. Déjà avant la naissance, le cerveau s'organise en fonction des stimulations. Les scientifiques savent aujourd'hui, que la croissance du cerveau est déterminé par l'intégration des stimulations reçus. Plus le cerveau reçoit certaines stimulations régulièrement, plus les neurones et certains parties du cerveau vont se développer et former des connexions. Ainsi se constitue un réseau de neurones connectés de plus en plus dense, et les réactions aux stimulations seront de plus en plus adaptés aux besoins et seront précises et coordonnés. Alors, plus en stimule certains régions du cerveau, plus ces régions se structures, interagissent et améliorent les liaisons entre différentes zones du cerveau et plus les réactions seront adaptés et affinés.

Avec chaque mouvement de la mère, le foetus reçoit des stimulations tactiles ou proprio vestibulaires qui sont essentielles pour le développement du cerveau. En étant porté, le nourrisson peut recevoir des stimulations et faire des expériences dont il ne serait pas capable tout seul compte tenu du niveau de son développement moteur.

Ceci donne au nourrisson la possibilité de savoir plus sur son corps. On sait aujourd'hui, que les stimulations tactiles, réactions d'équilibre et des activités moteurs et leurs sensations sont la base du développement de la conscience du corps. Il semble que la conscience du corps est également liée à la confiance en soi. Mieux bébé coordonne, maîtrise et domine ses fonctions corporels et plus il aura une image positive de son corps, alors plus il osera bouger.

Portage et dysplasie de la hanche
Il n'est pas rare, que les médecins diagnostiquent chez les nouveaux nés des dysplasies (anomalie dans le développement biologique entrainant des difformités) des hanches. A la naissance, l'articulation des hanches est incomplètement terminé, les os sont encore mous et malléables. Surtout si l'enfant était en siège, il peut avoir déformé un peu son bassin et les os de ses hanches sur le bassin de sa mère, ce qui peut entraîner une luxation ou une malposition plus ou moins prononcé de l'articulation quand la hanche s'est ossifiée en mauvaise positon.

Même si 60 80% des dysplasies sont temporaires et se seraient arrangés sans intervention, on prescrit alors des culottes spéciales (corsets de rééducation) qui sont censés de tenir les cuisses du bébé écartées, dans une position d'abduction, idéale pour le bon développement de la hanche. Cette position idéale, recommandé dans la littérature médicale, consiste à écarter les jambes de 30 40° tout en pliant les genoux entre 90 à 120° (position "grenouille"). Dans cette position, la tête fémorale se trouve juste en face du cotyle, la cuvette arrondie supérieure de l'articulation. Le problème de ces culottes est leur rigidité qui empêchent le bébé de bouger et limitent largement sa liberté de mouvement et empêchent les adultes de prendre le bébé dans leurs bras ou sur les genoux. Le portage peut aider dans ces cas et remplacer partiellement ou totalement (dans la plupart des cas) cette culotte spécifique. Quand le bébé est correctement porté sur la hanche (c'est à ce mode de portage que le bébé est particulièrement adapté voir "histoire"), les jambes sont écartées en moyenne de 45°, les cuisses pliés autour de 90° ou plus, jusqu'à 120°. Vous voyez, le bébé prend sur la hanche instinctivement une position qui correspond à son anatomie et remplit en même temps les conditions idéales thérapeutiques ou préventives de la dysplasie des hanches. De plus, le bébé ainsi porté suit constamment les mouvements du porteur, à chaque pas du porteur les têtes fémorales creusent un peu plus le cotyle. Le bébé reçoit également des stimulations musculaires ("massages") en continue, ce qui favorise une bonne circulation pour le bon développement des articulations.

De récentes études sur l'apparition des problèmes de luxation des hanches dans différentes cultures ont prouvé l'efficacité du portage pour le nourrisson aussi bien au niveau physiologique/thérapeutique que psychologique. Chez les peuples qui portent leur bébé, surtout en Asie et en Afrique, les dysplasies de la hanche étaient presque inconnus. Par contre, dans les cultures, qui favorisent une position des jambes allongés (comme les Indiens du Nord du Canada, qui attacheient traditionnellement leurs bébés sur une planche pour les porter), le taux des dysplasies atteignait 12,3% contre 1,2% chez les bébés qui n'étaient pas élevés selon cette méthode traditionnelle.

Déjà en 1940, le médecin japonais Nagura montrait une relation entre mode de portage et problèmes des hanches. Jusqu'au milieu de notre siècle, les Japonais ne connaissaient guère de problèmes de dysplasie. seulement avec l'arrivée des méthodes occidentales, ces problèmes sont apparus. Grâce à ces observations, le Dr Nagura ne traitait pas des dysplasies des hanches de neuf de ces petits patients par une intervention chirurgicale, comme c'était la règle en Europe à cette époque, mais il disait aux parents de porter leur bébé de façon traditionnelle jusqu'à ce qu'une place à l'hôpital serait libre pour l'opération. Ainsi, ces cas étaient guéris avec succès sans opération. Même si nous ne connaissons pas de détails sur la gravité des dysplasies, les observations de Nagura ne montrent pas seulement l'effet préventif du portage, mais laissent également attendre à un effet thérapeutique.

La méthode kangourou
Le portage façon "kangourou" entre de plus en plus dans les stations des prématurés. A l'origine, cette méthode a été utilisé dans un hôpital de Bogota en Colombie par les pédiatres Edgar Rey Sanabria et Hector Martinez Gomez. Afin de faire face au manque de couveuses, on utilisait la chaleur des mères pour réguler et stabiliser la température des bébés prématurés (en partie de grandes prématurés) en les posant sur la poitrine de leur mère. Le taux de mortalité n'avait pas augmenté, au contraire il avait considérablement diminué. Même si les résultats sont relatifs, de nombreuses études prouvent l'importance du contact peau a peau et on sort aujourd'hui consciemment les prématurés des couveuses pour les mettre sur la peau des parents, même des touts petits d'à peine plus de 700g et même si ce n'est que quelques heures par jour. Avec cette méthodes, les prématurés se stabilisent très vite, l'activité cardiaque et la circulation se régulent, ils prennent plus de poids, dorment plus profondément et crient moins quand ils sont éveillés.

Le portage d'un bébé prématuré de façon "kangourou" permet au bébé de finir sa maturation et facilite l'attachement de la mère qui est souvent culpabilisée d'avoir mis au monde un bébé "imparfait" et l'aide à prendre confiance en elle. Les parents prennent leur enfant en charge et ne se sont pas frustrés et exclus.

Comme les bébés massés, ils peuvent en moyenne sortir une semaine plus tôt des couveuses et rentrer avec leurs parents.

Mais le portage, ce n'est pas seulement une régulation de température par la peau, c'est toute la communication par le contact intense peau à peau qui permet au bébé la perception des parents avec tous les sens (odeur, battement du coeur, bruits familiers). Dans l'ensemble, toutes les études sont d'accord, que les bébés portés passent moins de temps à crier et restent plus longtemps éveillés dans un état satisfait et attentif, et sont donc ouverts à absorber de nouvelles expériences et impressions.

De plus, contrairement aux couveuses et la hospitalisation longue durée, la méthode kangourou ne demande pas d'investissements financiers, il demande le temps et disponibilité des parents.
Fabrication: Allemagne
Nos écharpes Storchenwiege sont lavables jusqu'à 60°C et garanties deux ans.
Elles sont livrées avec un mode d'emploi très détaillé.

Certifié par SKAL

Marie Laure, formatrice en portage (certifiée de l'Association Française de Portage Bébé) est à votre écoute pour toute information concernant
les écharpes de portage et les cours au 06 14 59 18 11 ou par email à balibar@wanadoo.fr

Les cours sont donnés à la boutique du Monde du Bio à St Pierre des Corps (Indre et Loire).